Rémi B. de la marche populaire au trail via le sprint!

Publié le 23 Juillet 2013

Rémi B. de la marche populaire au trail via le sprint!

Nom: BRETON Rémi

Age: 26 ans

Taille: 1m81

Poids: 76 kg

Quel est ton sport de prédilection ?Quel est ton passé de sportif ?

Dès mes 5 ans j'accompagnais mon grand-père (mon Pépé comme on dit ici) lors de marche populaire. Il m'arrivait de faire des courses avec lui. J'éprouvais beaucoup de plaisir.

Au fil des années, j'ai rencontré des amis qui m'ont fait découvrir le handball, notamment avec Guillaume DEMARCHE. J'ai accroché avec ce sport mais je n'ai jamais pu le pratiquer en club. Ce qui me plaisais c'était la défense et...courir le plus vite possible en contre attaque ! Durant les même années, toujours avec Guillaume puis avec Gautier, j'ai grimpé sur un vélo de route pour tenter de gravir les cols des Vosges. Il m'a fallu du temps pour y arriver mais aujourd'hui ça passe sans trop de soucis.

A la fin de mes années collège j'ai participé à des compétitions d'athlétisme. En sprint, j'adorais les sensations de vitesse. J'étais au contact d'un aspect de mon corps jusque là inconnu : l'explosivité. Je me suis alors inscrit dans le club du village d'à côté de chez moi. Je pratique donc le sprint depuis bientôt 11 années. J'ai atteint un niveau national sur 200m en 2007 mais la fragilité de mon corps ne m'a pas permis de continuer à progresser.

J'ai continué à m’entraîner en composant avec mes limites mais aujourd'hui je dois me tourner vers une discipline moins violente au niveau musculaire.

Quand t'es tu lancé ce défi de trail ? Pourquoi celui là ? Pourquoi un tel défi ?

Avec mes pépins musculaires, je me suis posé la question de mon avenir de sportif. Rien n'est décidé pour le moment car ça ne fait que depuis mai 2013 que je ne peux plus sprinter. Ce que je sais, c'est que l'athlé a été la clé pour moi, celle qui m'a ouvert les portes du monde, qui m'a poussé à aller à la rencontre de gens merveilleux et aussi à la rencontre de moi même.

A peu près à la même époque Guillaume m'a parlé de sa prochaine participation à la 6000D. J'adore la montagne, j'y passe presque tous mes week-ends. Le choix a été vite fait : j'irai avec la Team Vitamin'G courir à La Plagne. L'idée de courir dans les Alpes m'a tout de suite séduit. J'ai opté pour le trail des 2 lacs qui est la petite sœur de la 6000D (22km-1100m D+). Mon premier trail !

Comment t'es tu entraîné ?

Depuis mai 2013, je m'entraîne environ trois fois par semaine pour préparer l’événement. J'effectue des sorties courtes et rapides articulées avec d'autres plus longues. Durant ces trois dernières semaines j'ai aussi galopé dans les Vosges.En parallèle je randonne beaucoup avec des dénivelés positifs supérieurs à 1000m. C'est aussi bon pour la préparation.

Que cherches tu à travers cet événement ?

J'adore découvrir le monde à l'unique force de mes jambes. C'est ce qui va se passer durant ce trail. Mais ce que je cherche le plus, c'est l'aventure humaine. La course n'est que la partie émergente de l'iceberg. Tout ce qui se passe autour est fantastique et très précieux pour moi. Préparer, vivre et partager un événement tel que celui là avec des amis c'est fantastique. Il y a quelque chose d'indescriptible qui va circuler entre nous, en nous et qui nous lieras pendant de longues années.

Nous allons vivre ensemble un moment fort dans notre vie, ce que nous vivons déjà d'ailleurs. Il y a quelque chose de magique et d’incontrôlable. Je m'en réjouis d'avance.Le dépassement de soi est aussi ce que je recherche. L'ambiance que je viens de décrire va me porter durant mes passages difficiles.

Je serai peut-être seul physiquement mais dans ma tête, nous serons ensemble. L'aspect psychologique va jouer sur ma performance et ça semble bien parti !

Comment te sens-tu à 4 jours de cette course ?

Je me sens un peu fatigué. Je travaille beaucoup en ce moment et les nuits sont courtes. Lors de mes dernières séances j'avais l'impression de traîner des sacoches... Mais je me sens également très excité ! C'est bien, ça va me donner de l'énergie pour le jour j !

Ton dicton ?

« Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, mais parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles », Sénèque.

Autres choses ?

J'ai une pensée pour Gaël qui s'est blessé récemment et qui ne pourra pas courir ce week-end, pour Maxime, retenu pour obligation professionnelle en Alsace et tant d’autres personnes…

Rédigé par Team Vitamin'G

Publié dans #le team

Commenter cet article
D
Your morning wilderness safari is often a two hours trip in the desert to provide the possiblity to do a number of Dune bashing while using tour books. Dune bashing encompasses riding around the dunes inside sport electricity vehicle as you move the guide criss-crosses yellow sand dunes along with traverses your narrow side rails. There is usually the possiblity to do a new quad bike are powered by the yellow sand dunes.
Répondre
W
Visit a position for an information know-how consultant or act as an third party consultant. Consultants together with the educational foundation and skills have the option to improve an well-known company and also work alone.
Répondre
C
National cleaning products are in other words services which might be fittingly represented as imperative. The basic need for Your home cleaning services are usually measured with many a good factors. To start ,, our health and wellbeing requirements cause it to be a prerequisite that many of us reside during sanitary, nice and clean and endured milieus. Serenity together with cleanliness associated with a lace automatically appeals to the our nature and this should not found yourself in you as the surprise if you think your residence messy.
Répondre